Ville de Montbrison

AccueilDécouvrir MontbrisonPatrimoineMaison des Lions

Maison des Lions

La maison des lions (hôtel particulier de la famille Henrys) et sa façade XVIIe siècle de la rue Martin-Bernard

L’hôtel particulier de la famille Henrys est constitué de deux corps de bâtiments, donnant l’un sur la rue Martin-Bernard et l’autre sur la rue des Legouvé, reliés entre eux par un bâtiment à pans de bois établi sur une galerie à colonnade. Les Henrys appartenaient à une grande famille de la magistrature forézienne et étaient issus de notaires (Saint-Galmier, Néronde) devenus capitaines châtelains de la baronnie d’Ecotay puis magistrats au bailliage de Forez.

La façade de la « Maison des lions », située au 25 rue Martin-Bernard, fut, au début du XVIIe  siècle, construite par Pierre Henrys, propriétaire à Montbrison du château de Charlieu, et frère du célèbre jurisconsulte Claude Henrys. Celui-ci était avocat du roi au Présidial (sorte de Cour d’appel) établi à Montbrison. Il devint par ses écrits un jurisconsulte renommé que l’on venait consulter de loin.

La maison des lions présente un rez-de-chaussée composé d´arcades inscrites dans un appareil à bossage. Un large bandeau orné de quatre têtes de lions, aux physionomies toutes différentes, et d´un écu armorié, sépare le rez-de-chaussée du 1er étage. Ce bandeau est stylistiquement très proche de celui d’une autre maison des lions située dans le quartier Saint-Jean de Lyon (23, rue juiverie), ce qui rappelle les liens très forts qui existaient, sous l’Ancien Régime, entre Lyon et Montbrison. Les fenêtres du 1er étage sont à meneaux, surmontées, au centre, de deux tympans triangulaires et, aux extrémités, de deux tympans curvilignes. Le 2e étage a quatre baies rectangulaires moulurées, partagées par un meneau.

A l’intérieur, le premier étage du bâtiment de la rue Martin-Bernard est occupé par un vaste salon avec cheminée et plafond à caissons. Chaque caisson est orné de bouquets de fleurs au naturel ; sa restauration – en cours – a mis en évidence un magnifique décor floral polychrome.

Les armes des Henrys (devenus ensuite Henrys d’Aubigny) sont sculptées sur la façade : « D’azur au griffon d’or rampant contre trois épis de blé d’or, posés en pal ».

La restitution, dans la cour intérieure, d´une élévation à pans de bois et d´une galerie sur colonnade, reliant les corps de bâtiments des deux rues, se fonde sur des vestiges architecturaux en place et sur des documents d´archives.

Les travaux de fouilles et de restauration, menés grâce à un propriétaire passionné et éclairé, continuent. Ils réservent sans doute d’autres surprises.

Crédits et remerciements

Ce parcours du patrimoine de la ville de Montbrison est le fruit d’une collaboration entre les services de la ville, les associations patrimoniales : Amis des Thermes, de Sainte Eugénie, Amis de la colline du calvaire, Pays d’Art et d’Histoire, des passionnés d’histoire de Village en Forez, sous la coordination de Jeanine Paloulian adjointe au patrimoine. Remerciements particuliers à l’office du tourisme Loire Forez, Pierre Drevet, Michèle Bouteille.

Photos : Ville de Montbrison, Dronereporter42, Archipat, Archives municipales (fonds Fayard) Loire Forez agglomération, Aquarelle Jean-Claude Golvin, M. Brunet qui ont contribué à l’écriture.